Forum Généraliste sur les Reptiles & Autres Animaux Exotiques...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 un peu de mythologie egyptienne

Aller en bas 
AuteurMessage
montalvo38
Membre actif
Membre actif
montalvo38

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 213
Age : 31
Localisation (Ville + Code Postal) : st geoire en valdaine
Points : 238
Date d'inscription : 19/06/2011

un peu de mythologie egyptienne Empty
MessageSujet: un peu de mythologie egyptienne   un peu de mythologie egyptienne Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 11:34

LE SERPENT

DANS LA RELIGION EGYPTIENNE



La signification symbolique du cobra dans l’art égyptien est associé de façon très forte à la religion. Durant l'Antiquité Egyptienne, les forces dangereuses étaient vénérées soit pour gagner leur bonnes grâces, soit pour vaincre les ennemis. C'est la raison pour laquelle le serpent fut vénéré sous forme de différentes divinités.
Les artisans égyptiens représentèrent souvent le serpent en Egypte comme une déesse protectrice, symbole de la vie divine et de l’ordre.


En tant que Ouadjet, le cobra est la déesse de Bouto, l’ancien sanctuaire du Delta. Sa « contrepartie » est le vautour, symbole de Nekhbet, déesse de Nekhen ou Hierakonpolis, ancien sanctuaire de la Haute Egypte (le vautour et le cobra deviendront les symboles de l’unification du pays). Ces deux déesses furent considérées comme des protectrices et des gardiennes des peuples des deux « contrées ». A travers les temps, le cobra restera en Egypte un symbole puissant de protection royale et divine.

source:http://graal.over-blog.com/article-416081.html
L’importance du cobra est en fait expliqué dans le fameux « Papyrus Bremner-Rhind », texte remontant au 4ème siècle av.J-C. Ce texte contient deux versions du mythe de la création « héliopolitaine ». Dans les deux versions, Atoum créa Shou (l’air) et Tefnout (l’humidité) en « expectorant » ou en « se masturbant » à l’intérieur des eaux primordiales. Puis il envoya son oeil pour récupérer Shou et Tefnout. Quand son oeil retrouva et ramena « l’air » et « l’humidité », l’unité primordiale de la puissance divine fut atteinte. Cependant, l’oeil du démiurge devint enragé quand il s’apperçut qu’il avait été remplaçé par « un objet plus brillant que lui » : le soleil.
L’oeil se transforma de façon magique en cobra, puissance féminine (le hiéroglyphe utilisé pour décrire le serpent se terminant par un t, déterminatif féminin) servant à protéger les dieux et les rois contre les puissances des ténèbres dans le monde crée. Le dieu de la création apaisa l’oeil, devenu cobra, en le plaçant sur son front. La pacification du cobra marqua ainsi l’établissement de la monarchie, et le serpent devint le symbole de la protection et de l’unité de la royauté légitime.


Plus tard, Apophis sera l’ennemi serpent du dieu solaire qui incarne la menace continue de désordre pour le monde organisé.
Le serpent apparait donc à l’origine de la mythologie expliquant la création du monde.


Sur une fresque de la XXIème dynastie (Papyrus « De Herub »), on voit un serpent qui se mord la queue : c’est l’Ouroboros. Que signifie ce symbole ? Le serpent qui se mord la queue est l’emblème du monde, ou plus exactement de la perpétuelle rénovation de la nature. On trouve dans le premier livre des hiéroglyphes d’Horapollon : « Quand les Egyptiens veulent représenter le monde, ils peignent un serpent qui mord sa queue. Chaque année cet animal se dépouille et perd sa vieillesse; de même, dans le monde, chaque période annuelle rajeunit en opérant un changement ».


On peut lire dans un texte égyptien traduit par G.Maspéro ceci : « le dieu Râ avec sa barque passe à travers le corps et les entrailles de ce serpent.... Le serpent qui fait peau neuve, chaque année, et semble ainsi renaître de lui-même, est indiqué pour jouer le rôle d’entrepôt de la vie divine ».


Oscar Pfouma dans « Histoire culturelle de l’Afrique » nous apprend qu’Atoum a été représenté en une forme particulière d’Ouroboros : un serpent à cinq têtes se mordant la queue. L’image sert à illustrer la multiplicité d’essences du dieu. Puis il cite un texte égyptien : « Je suis Tum, celui qui a fait le ciel, le créateur des choses qui y sont, qui sortent de terre; qui fait venir à l’existence les graines ensemencées, le seigneur des choses qui seront; qui donne naissance aux dieux; je suis le grand dieu qui se fait lui-même.... Je suis dans le ciel, dans la terre, dans l’eau, dans l’air, je suis dans les animaux, dans les plantes; dans le ventre, avant le ventre, après le ventre, partout ».


Dans le chapitre 175 du Livre des Morts, on peut lire que: « Cette terre retournera à l’eau primordiale, au flux infini qui fut son premier état. Je (Atoum) demeurerai avec Osiris après m’être transformé en un autre serpent que les hommes ne connaissent pas et que les dieux ne voient pas ». Prenons l’explication de Erik Hornung : « Seuls Atoum et Osiris sont capables de reprendre la forme durable, originale du serpent, c’est à dire la même forme-ou plûtot absence de forme-que l’ennemi éternel des dieux, Apophis, puissance du chaos; on retrouve ce symbole dans l’Ouroboros, le serpent qui se mord la queue, la non-existence régénérante qui encercle le monde. Ici, le serpent demeure, mais le monde qu’il enserre s’enfouit dans l’eau primordiale et disparait avec les dieux et tous les êtres vivants : retour à la situation d’avant la création ».


Citons un autre passage du Livre des Morts : « L’âme pénétrera dans le corps du serpent par la queue, qui est dirigée du côté des ténèbres et sortira par sa gueule, qui est toujours du côté de la lumière ». Selon Albert Champdor, l’âme, après avoir traversé le Serpent, symbole de l’éternité et de la réincarnation, acquiert de nouveaux pouvoirs magiques.


Terminons ce chapitre en disant que des momies de serpents ont été trouvées dans les nécropoles thébaines; il s’agit de serpents divinisés, nommés Pa-neb-ânkh « les maîtres de la vie ».
Revenir en haut Aller en bas
montalvo38
Membre actif
Membre actif
montalvo38

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 213
Age : 31
Localisation (Ville + Code Postal) : st geoire en valdaine
Points : 238
Date d'inscription : 19/06/2011

un peu de mythologie egyptienne Empty
MessageSujet: Re: un peu de mythologie egyptienne   un peu de mythologie egyptienne Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 11:35

bien évidement j'en remettrais sur d'autre religions^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



un peu de mythologie egyptienne Empty
MessageSujet: Re: un peu de mythologie egyptienne   un peu de mythologie egyptienne Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 12:40

J'aime bien la mythologie !

Sur le serpent c'est interressant
Revenir en haut Aller en bas
montalvo38
Membre actif
Membre actif
montalvo38

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 213
Age : 31
Localisation (Ville + Code Postal) : st geoire en valdaine
Points : 238
Date d'inscription : 19/06/2011

un peu de mythologie egyptienne Empty
MessageSujet: Re: un peu de mythologie egyptienne   un peu de mythologie egyptienne Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 15:38

pour les grec

Le caducée d'Hermès

La légende rapporte Caducée d'Hermèsqu'Apollon échangea avec Hermès son demi-frère une baguette en or contre une lyre. Hermès l'utilise un jour pour séparer deux serpents, mais ces serpents s’y enroulent en sens inverse. La symbolique s'installa par la suite, et l'emblème du Dieu grec Hermès (Mercure pour les romains) accompagna toujours Hermès.

A l'origine il est représenté par un bâton de laurier ou d'olivier avec ses branches. Ensuite les branches sont enroulées autour du bâton pour figurer les deux serpents entrelacés, il est surmonté de deux ailes, symbolisant la vélocité d'Hermès le messager des dieux.

Cet emblème devint la marque des hérauts, des messagers (au sens large).
Symbolique

Primitivement, le caducée, réalisant le difficile équilibre de tendances antagonistes autour de l’axe du monde (les serpents représentant le feu et l’eau, la baguette la terre et les ailes le ciel), fut donc un symbole de paix porté par le Messager des Dieux. Une autre interprétation insiste sur l’accouplement des serpents et la symbolique de la fécondité.

Les alchimistes n’ont pas manqué de donner eux aussi leur explication du caducée, sceptre d’Hermès, dieu de l’Alchimie : les deux serpents représenteraient les principes antagonistes (soufre/mercure, fixe/volatil, humide/sec, chaud/froid…) qui doivent s’unifier dans l’or unitaire de la tige. Quittant la pensée hermétique pour les domaines moral et médical, le caducée peut représenter la lutte maîtrisée entre les instincts et la maîtrise de soi ou les maladies et la santé, avec une issue forcément spirituelle (les ailes). Le serpent s’enroule autour du bâton qui symbolise l’arbre de vie, pour signifier la vanité domptée et soumise, son venin se transforme en remède, la force vitale pervertie retrouve la voie droite qui permet la seule véritable guérison, celle de l’âme.

En raison des attributs du Dieu Hermès : Il est le dieu du commerce, des professions qui s'occupent de la communication comme les imprimeurs, le gardien des routes et des carrefours, des voyageurs, des bergers, et dieu de la ruse, du vol et des voleurs, puis dieu accompagnateur des âmes des morts aux Enfers. Il est évident que le caducée d'Hermès ne doit pas et ne peut pas être utilisé comme emblème médical.

Cependant vers le XVIe siècle, une confusion est apparue avec le bâton d'Esculape (qui est aussi un caducée), et peu à peu, ce caducée a quitté le domaine militaire auquel il avait été d’abord cantonné comme symbole de la paix, et il est devenu l'emblème de la profession médicale dans de nombreux pays.
Le caducée d'Asclépios

La légende rapporte qu'un jour, Caducée d'EsculapeAsclépios, voyant un serpent se diriger vers lui, il tendit son bâton dans sa direction. L'animal s'y enroula. Asclépios frappa le sol et tua la bête. Un second serpent apparut soudain, tenant dans sa bouche, une herbe mystérieuse avec laquelle il rappela à la vie l'autre reptile. Asclépios eut alors la révélation de la vertu médicinale des herbes.

L'emblème d'Asclépios est un bâton court le long duquel s'enroule un serpent. À l'origine, dans la mythologie grecque, il est l'attribut du dieu Apollon qui l'offre à son fils Asclépios, dieu de la médecine.
Le bâton

Le bâton est le symbole du voyageur universel, de l'activité du médecin qui promène à travers le monde sa science secourable.
Le serpent

Le serpent est symbole de vie et de vigueur parce qu'il possède la propriété de changer de peau, retrouvant ainsi l'apparence de la jeunesse. Le serpent, en s'insinuant dans les fissures de la Terre, était sensé en connaître tous les secrets et ainsi que les vertus des plantes médicinales, voire les mystères entourant la mort ! (allusion aux oracles par lesquels Asclépios indiquait aux malades les remèdes à appliquer).

Du caducée de cette première légende est venue s'ajouter le miroir, symbole de la prudence et de la sagesse.

Le caducée d'Asklépios est devenu l'emblème universel des professions médicales et se prête à de nombreuses et complexes interprétations. :

Lorsque le serpent d'Asklépios s'enroule autour du bâton (ou baguette) d'Asklépios il forme l'emblème asclépiade qui symbolise le dieu de la Médecine ou tout simplement la Médecine ;

Lorsque le serpent d'Asklépios s'enroule autour d'un bâton surmonté d'un miroir, il forme la caducée des médecins de France et l'Ordre des Médecins de France ;

Lorsque le serpent d'Asklépios s'enroule autour de la coupe d'Hygie, la déesse de la Santé, il forme l'emblème des Pharmaciens ;

Lorsque le serpent d'Asklépios est associé à une forme géométrique ovoïde symbolisant l'utérus de la femme enceinte remplaçant le bâton d'Asklépios, il forme le caducée des Sages-femmes

Lorsque le serpent d'Asklépios est associé au microscope et au miroir, il forme l'emblème de certains laboratoires d'analyses médicales.

Lorsque le serpent d'Asklépios est associé au diapason, il forme l'emblème des audioprothésistes

Il faut noter cependant qu’en 1910, le Conseil de l’Ordre des Etats-Unis a choisi, plus logiquement, le bâton d’Esculape.

Le caducée est l'insigne et l'emblème officiel de l'Ordre des Médecins de France depuis son rétablissement en 1945. Il est composé du serpent d'Asklépios s'enroulant autour d'un bâton (ou baguette) symbolisant l'arbre de la vie, ce bâton est surmonté d'un miroir symbolisant la prudence que le médecin doit avoir avant chaque décision médicale. La coupe symbolise (probablement) la coupe d' Hygie, fille d'Asklépios et Déesse de la Santé.
Revenir en haut Aller en bas
Mouc
Membre régulier
Membre régulier
Mouc

Féminin
Sagittaire Singe
Nombre de messages : 132
Age : 26
Localisation (Ville + Code Postal) : Essonne
Points : 162
Date d'inscription : 04/09/2011

un peu de mythologie egyptienne Empty
MessageSujet: Re: un peu de mythologie egyptienne   un peu de mythologie egyptienne Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 17:31

Je peux vous parler de Yamata no Orochi ?
Si ça ne te dérange pas que j'écrive sur ton topic n_n'
C'est un divinité shintoïste. Comme je fais du japonais, je peux faire un petit truc dessus ^^
Revenir en haut Aller en bas
kat
Membre régulier
Membre régulier


Féminin
Gémeaux Chèvre
Nombre de messages : 85
Age : 40
Localisation (Ville + Code Postal) : seine maritime
Points : 127
Date d'inscription : 21/02/2011

un peu de mythologie egyptienne Empty
MessageSujet: Re: un peu de mythologie egyptienne   un peu de mythologie egyptienne Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 19:17

ahhh merci,c'est super.j'aime l'égypte et je suis allé il y a 6ans,tu donne des bonnes difinitions c'est agréable,cool
Revenir en haut Aller en bas
montalvo38
Membre actif
Membre actif
montalvo38

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 213
Age : 31
Localisation (Ville + Code Postal) : st geoire en valdaine
Points : 238
Date d'inscription : 19/06/2011

un peu de mythologie egyptienne Empty
MessageSujet: Re: un peu de mythologie egyptienne   un peu de mythologie egyptienne Icon_minitimeDim 16 Oct 2011 - 13:05

oui tu peut ecrir si tu veux en fait je suis passionner aussi de mythologie^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




un peu de mythologie egyptienne Empty
MessageSujet: Re: un peu de mythologie egyptienne   un peu de mythologie egyptienne Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
un peu de mythologie egyptienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un peu de mythologie egyptienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.P.D.R :: .:: Communauté ::. :: Discussion Générale Hors et In Terrariophilie-
Sauter vers: